Lire et Ecrire

A la demande des joueurs et de l’équipe Lore, quelques réformes dans le Mateis ont été faites pour universaliser cette langue RP avec les langues réelles des joueurs.

 

1. Préface


Les Sonorités

Le Mateis est une langue en grande partie douce. Le doublement de la même voyelle est inexistant mais plusieurs voyelles différentes peuvent se suivre. Le doublement de la même consonne est très rare, voir exceptionnel. Les matis évitent d’associer trop de consonnes à la suite. Lorsque c’est le cas, le but est généralement de durcir un mot afin de montrer le caractère mélioratif ou péjoratif du sens de ce dernier. Enfin, il est important de rappeler qu’aucune lettre n’est muette dans le mateis.

 

Les Voyelles

Il faut noter qu’en Mateis chaque voyelle se prononce indépendamment les unes des autres. Il n’y a jamais deux mêmes voyelles qui se suivent dans un mot.

  • A se prononce [a], comme en français.
  • E se prononce [e], c’est-à-dire comme un « é » en français.
  • I se prononce [i], comme en français.
  • O se prononce [o], comme en français.
  • U se prononce [u], c’est-à-dire comme un « ou » en français.
  • Y se prononce [i], comme le I en français quand il est devant une consonne et [j], c’est-à-dire comme dans « Yaourt » ou « Yeux » quand il est devant une voyelle.

 

Les Consonnes

Le mateis utilise l’alphabet classique à 26 lettres mais il est enrichi de consonnes particulières. Celles-ci sont listées juste après. Les autres se prononcent comme en français.

Le doublement de consonne est exceptionnel. Il amène une prolongation de la sonorité de la consonne en question. Certains cas mènent à des irrégularités. Par exemple Zacchini se prononce Za-ki-ni avec une insistance sur le « K »

  • C se prononce [tʃ], c’est-à-dire comme « caoutchouc » en français quand il est devant un I, un E ou un Y et [k] comme dans « Course » quand il est devant un A, un O ou un U
  • CH se prononce [tʃ], c’est-à-dire comme « caoutchouc » en français.
  • SH se prononce [ʃ], c’est-à-dire comme « cheval » en français.
  • H se prononce [hh], c’est-à-dire que la voyelle qui suit le h va être soufflée.
  • G se prononce [dʒ], c’est-à-dire comme dans « Djibouti » en français quand il précède un I, un E ou un Y et [ɡ], comme dans « Gare » quand il précède un A, un O ou un U.
  • R se prononce [r], comme un « r roulé » italien.
  • RH se prononce [x], c’est-à-dire comme le « j » espagnol.

 

2. La Construction des mots


Racine, Terminaison d’un mot et Irrégulier

Tous les mots en mateis sont construits à partir d’une racine qui donne le sens ou la notion du mot, et d’une terminaison qui définit la nature de ce dernier.

Certains mots sont irréguliers en mateis et ne respectent pas complètement cette forme de construction.

Exemple régulier : Matal- exprime la notion de « combat ». Il faudra ajouter une terminaison parmi les cinq points suivants pour en faire un nom, un adjectif ou un verbe.

Exemple irrégulier : Nar- exprime la notion de « homin ». Il ne prend aucune terminaison pour en faire un nom.

 

La Forme Féminine

Par défaut, tous les mots mateis sont masculins, sauf si une exception est signalée. Les mots qualifiant une femme ou un être sexué femelle obtiennent une féminisation de leur forme (voir les formes féminines plus bas). A noter que les pronoms possessifs s’accordent avec le mot qu’ils qualifient (voir paragraphe des pronoms).

Il n’y a pas de pluriel féminin.

Exemple féminin : (l’) « Homin » se traduit par Nar (irrégulier). (l’) « Homine » se traduit par Narae (Racine + Terminaison féminin)

 

Les Noms Communs

Les noms communs mateis sont des mots qui ne font pas appel à la notion d’un acteur. Ils ne sont donc ni actifs, ni passifs.

Exemple : « (le) Combat » se traduit par (I) Matale (Racine + Terminaison singulier)

Exemple : « (les) Combats » se traduit par (I) Matalei (Racine + Terminaison pluriel)

 

Les Noms Actifs

Les noms actifs mateis sont des mots qui font appel à la notion d’un acteur. Ils sont en position dominante. C’est « celui qui exécute l’action ».

Exemple : « (le) Combattant » se traduit par (I) Matalena (Racine + Terminaison singulier masculin)

Exemple : « (la) Combattante » se traduit par (I) Matalenae (Racine + Terminaison singulier féminin)

Exemple : « (les) Combattants » se traduit par (I) Matalenai (Racine + Terminaison pluriel)

 

Les Noms Passifs

Les noms passifs mateis sont des mots qui font appel à la notion d’un acteur. Ils sont en position de soumission. C’est « celui qui subit l’action ».

Exemple : « (le) Combattu » se traduit par (I) Matala (Racine + Terminaison singulier masculin)

Exemple : « (la) Combattue » se traduit par (I) Matalae (Racine + Terminaison singulier féminin)

Exemple : « (les) Combattus » se traduit par (I) Matalai (Racine + Terminaison pluriel)

 

Les Adjectifs et la Forme Passive

Les terminaisons pour les adjectifs et la forme passive sont les mêmes que pour les noms passifs.

Exemple : « (le) Combattu » se traduit par (I) Matala (Racine + Terminaison singulier masculin)

Exemple : « (la) Combattue » se traduit par (I) Matalae (Racine + Terminaison singulier féminin)

Exemple : « (les) Combattus » se traduit par (I) Matalai (Racine + Terminaison pluriel)

 

La Conjugaison

Il n’y a pas de formes distinctives entre les personnes, le singulier ou le pluriel. Pour savoir à quelle personne le verbe est accordé, il suffit de regarder son sujet. On ne distingue également pas les différentes formes des temps (voir l’exemple).

Infinitif & PrésentPasséFuturImpératifConditionnel
-eis-eiti-ias-ates(à l'étude)

Exemple français : J’aimais (imparfait) / J’ai aimé (passé composé).

Exemple mateis : Ne mindaleiti (passé).

 

Récapitulatif des formes

RacineSuffixes
Matal-NOM COMMUNFémininPluriel
-e(inexistant)-ei
NOM ACTIFFémininPluriel
-ena-enae-enai
NOM PASSIFFémininPluriel
-a-ae-ai
ADJECTIFFémininPluriel
-a-ae-ai
VERBE (inf.)
-eis

 

Les pronoms

Un pronom possessif s’accorde en genre avec le mot qu’il qualifie. Le genre ne s’applique que lorsqu’un mot désigne une personne ou un être sexué. Il arrive dans des cas exceptionnel qu’un mot soit féminin par défaut.

PRONOMS SUJETS
FrançaisJe, Me, MoiTu, Te, ToiIl, Elle, Lui, Le, LaNousVousIls, Elles, Leur, Les
MateisNeLeSeNyeLyeSye
PRONOMS POSSESSIFS SINGULIERS
FrançaisMonMaTonTaSonSaNotreVotreLeur
MateisNaNaeLaLaeSaSaeNyaLyaSya
PRONOMS POSSESSIFS PLURIELS
FrançaisMesTesSesNosVosLeurs
MateisNaiLaiSaiNyaiLyaiSyai

Exemple avec un nom commun (1/2) : « Mon travail » se traduit par Na mote (Ne désigne pas une personne. Aucun féminin n’existe).

Exemple avec un nom commun (2/2) : « Ma nourriture » se traduit par Na mane (Ne désigne pas une personne. Aucun féminin n’existe).

Exemple avec un nom actif (1/2) : « Ton amant » se traduit par La mindalena (Ce mot renvoi à un homme).

Exemple avec un nom actif (2/2) : « Ton amante » se traduit par Lae mindalenae (Ce mot renvoi à une femme).

Exemple avec un nom passif (1/2) : « Son chéri » se traduit par Sa mindala (Ce mot renvoi à un homme).

Exemple avec un nom passif (2/2) : « Sa chérie » se traduit par Sae mindalae (Ce mot renvoi à une femme).

 

Les terminaisons spéciales

Il existe un ensemble de terminaisons spéciales suivant leurs propres règles pour définir des ensembles de mots précis.

Ces ensembles concernent actuellement l’anatomie, les couleurs, et les lieux remarquables. Plus d’informations prochainement

 

3. La Syntaxe


Dans une phrase normale

Pour permettre à n’importe quelle langue réelle d’être traduite en Mateis et vice versa, il faut que le Mateis ait une syntaxe propre. La langue matis est originellement inspirée du Quenya de Tolkien qui, à l’aboutissement de sa construction, s’est orientée vers une syntaxe SVO. Les langues indo-européennes dont font partie le français, l’anglais et l’allemand suivent aussi la syntaxe SVO.

Vous l’avez compris : le Mateis suit la syntaxe SVO : SujetVerbeObjet.

Exemple français : Le combattant a son armure.

Exemple mateis : I matalena areis sa valyeloide.

 

Dans une phrase négative

Une phrase devient négative à ajoute de la particule négation juste devant un verbe et ce dans tous les cas.

Vous l’avez compris : le Mateis suit la syntaxe SNVO : SujetNégationVerbeObjet.

Exemple français : Je n’aime pas les Fyros.

Exemple mateis : Ne nec mindaleis I kterhosei.

 

Dans une question

Le Mateis ajoute la particule de questionnement en début de phrase et ce dans tous les cas.

On a une syntaxe de type QSVO : QuestionnementSujetVerbeObjet ?

Exemple français : Quand irastu combattre Vara ?

Exemple mateis : Il le menias mateleis Vara ?

 

La place de l’adjectif

Les adjectifs en mateis sont tous antéposés. Ils prendront cependant une majuscule lorsqu’on voudra appuyer le caractère mélioratif de l’adjectif sur le mot à valoriser.

 

A retenir

Il faut se rappeler que les matis adorent leur langue. C’est un art à part entière. De ce fait, ils préfèrent autant que possible ne pas raccourcir les phrases. Dans le cas d’expressions, il arrive que la forme SVO ne soit pas respectée.